La révolution de l'enchantement

La révolution de l'enchantement

Journal d'une résidence à la médiathèque l'Escale à Auby

Argument de la révolution

Argument de la révolution

Les citations de l'Escale : "Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux."

Marcel Proust

L’idée centrale de cette résidence de création est de mettre en action une parole de l’enchantement qui contrairement à « L’enchantement simple » de Christian Bobin ne se tourne pas vers une divinité pour s’émerveiller du quotidien mais renoue au contraire avec la conscience de soi, la conscience de l’autre, comme sources de regards sensibles. Sources d’un imaginaire urbain, d’une beauté rurale, d’un territoire invisible et inconnu refoulé dans le regard ou dans la langue : sources de l’estime de soi et de la présence au monde.

 

Inventer une révolution poétique de la prise de parole, prise de conscience en rendant à l’absurde, au regard décalé et à la métaphore, leur pourvoir de dynamiser les imaginaires et de rendre du mouvement à l’inerte. L’effet papillon du langage : une image peut-elle faire bouger les consciences ?

 

Mobiliser les foules par un geste positif, créatif, avec toutes les générations porteuses de banderoles, de slogans, de rêves et d’espoirs autour d’un projet qui est l’essence de la politique dans la cité : la parole créatrice d’utopie

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article