La révolution de l'enchantement

La révolution de l'enchantement

Journal d'une résidence à la médiathèque l'Escale à Auby

La révolution des solitudes

La révolution des solitudes

 Atelier de court-métrage

avec

Abdelnour, Yanis, Bilal, Alexis

Théodore, Alexis, Aymen,

Dominique, Majid

 

Avec un groupe d’adolescents du SMJ animé par Majid qui a déjà l’expérience de réalisation d’un court-métrage, « Mobile apparent », il s’agit de développer l’écriture et la réalisation d’un court-métrage dans le cadre de la résidence la révolution de l’enchantement.

L’atelier se déroule chaque mercredi de 15h30 à 17h dans les anciens locaux du SMJ. Des jours de tournage seront prévus en 2017, l’écriture devant être bouclée pour fin décembre 2016.

Le point de départ est ancré sur l’idée de raconter une histoire à partir d’une réalité sociale ( modestement et à notre niveau amateur bien sûr… ) dans la mouvance du cinéma social de Bruno Dumont, des Frères Dardenne ou de Ken Loach… et de tous les réalisateurs qui s’inspirent d’une histoire vraie pour décrire leur époque.

Il s’agira de dé-stigmatiser certaines représentations, certains clichés de la jeunesse aujourd’hui particulièrement dans leur approche de la religion ou de leur engagement dans la vie sociale. Et de changer les regards des uns et des autres sur leur propre environnement en l’approfondissant par une narration sensible nourrie d’émotions.

Initier les jeunes à ce style de cinéma et à la façon d’écrire et de filmer ce genre d’histoire est le cœur du projet. Indirectement, c’est une autre façon de leur faire découvrir leur ville, leur quartier et, sous un autre angle, les relations humaines

Après notre première rencontre et les anecdotes racontées par le groupe d’adolescents nous nous sommes orientés vers une écriture sur le thème de la solitude. Trois personnages de la vie réelle sont apparus :

1.     Rachel, une dame âgée qui vit seule dans sa maison située dans un quartier d’Auby. Quand un jeune fait passer par erreur son ballon de foot par-dessus la clôture de son jardin, il n’ose pas aller lui réclamer et attend que la personne qui fait le ménage vienne travailler pour sonner à sa porte et récupérer son ballon. Rachel vit isolée et manque de contact avec son entourage.

2.     Serge, un homme blessé par un veuvage difficile s’est laissé aller à la boisson. Un groupe de jeune s’est moqué de lui en le filmant avec une phrase écrite sur son bras : Serge cherche l’amour et la vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux.

3.     Wassila est une jeune marocaine qui pratique l’Islam et prend très à cœur cette religion avec l’idée un jour de porter le voile. Mais elle est isolée dans sa classe à cause de son choix. Des rumeurs courent à son sujet jusqu’à l’idée sans fondement qu’elle va se radicaliser et préparer un attentat.

Ces trois personnages inspirés de la vie réelle ont une quête commune qui pourrait se décrire de la façon suivante sous forme de trois chapitres dans le court métrage.

Rachel cherche une présence

Serge cherche l’amour

Wassila cherche Allah

Chacune de ces histoires pourra être choisie pour la réalisation du court-métrage ou, plus ambitieusement, il sera possible d’assembler les trois récits comme trois nouvelles.

Méthodologie

1.     Le réel

La première réflexion à creuser dans la pratique de cette écriture, c’est une approche documentaire du sujet. On ne peut pas écrire ce genre d’histoire sans un travail réel et approfondi sur le terrain. Il faut prendre rendez-vous avec les personnes, les convaincre du projet et ensuite les interviewer, les filmer afin de recueillir toute la matière réelle du film : décors, dialogues, façons de penser et de parler, décors… Il s’agit de prendre conscience que cette réalité va nous apporter des détails sensibles que l’on n’aurait pas pu imaginer. La réalité dépasse souvent la fiction en poésie, en façon de penser le monde, en langage et en représentations.

Les notions de respect et d’humilité sont fondamentales dans ce type d’approche. On n’entre pas comme ça chez les gens sans prendre des précautions. Il faut apprendre à les écouter, les regarder autrement et trouver un équilibre dans leur rencontre entre « l’écoute » et « l’être avec ». Pas de voyeurisme, de bavardage ni de provocation. Il faut obtenir le consentement du sujet comme un acte d’expression. Convaincre la personne qu’elle a quelque chose à transmettre au monde sur sa souffrance, son combat ou tout simplement sa réalité au monde.

2.     Le passage à la fiction

Il est convenu que, dans le court métrage, ces personnes ne joueront pas leur rôle mais qu’il s’agira de faire un casting de comédiens pour le faire.

Les adolescents du groupe pourront participer à l’écriture mais aussi à la réalisation en travaillant des personnages à travers une pratique d’acteur ou en passant derrière la caméra pour le son ou l’image.

Il est convenu également que l’histoire ne sera pas un copié collé de la personne, qu’il sera possible de changer les prénoms et que la fiction va permettre d’universaliser le sujet afin que le récit parle à tout le monde. Provoquer des émotions, rendre le personnage à sa vérité intime et touchante est le moteur qui fait évoluer le public par rapport à ses idées reçues.

3.     La construction

Dans le passage à la fiction, une fois l’écriture achevée, se poseront des questions importantes sur le choix. Allons-nous réaliser et tourner une seule histoire ou les trois ? Si nous filmons les trois comment allons-nous les monter ? Les personnages vont-ils se croiser sans jamais se parler ou interagir ensemble ? Toute cette problématique interroge le style de l’histoire que nous voulons raconter.

Cette fiche est le compte rendu des deux premières séances qui se sont achevées par un brainstorming à la recherche d’un titre, c’est-à-dire aussi d’une couleur, d’une ambiance, d’une ligne de force au film à venir. En se laissant aller à chercher une façon de résumer l’histoire, ces adolescents nous en disent déjà long sur leur créativité et leur perception sensible du sujet :

Les trois solitaires

Impasse de la solitude

Les solitudes grises

La solitude de tous les jours

One solitude

Il était une fois la solitude

Le monde de la solitude

Bref je suis seul

Seul sur terre

Death solitude

Solitude ta mère

La solitude de tous les jours

Wesh ma solitude

Seul tout

Tellement solitude

Touche pas à ma solitude

Solitude story

Les anges de la solitude

Tellement seul

Sous le ciel de la solitude

Solitude street

On n’est pas que solitude

Cyber solitude

My little solitude

Sainte solitude

Les clés de la solitude

Chacun sa solitude

Cage solitude

Maintenant solitude

Le jour où ma solitude a basculé

Solitude blues

Danse avec ta solitude

Chacun pour soi

Inchallah solitude

Fort solitude

Le temps des solitudes

Futur solitude

Humaine solitude

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article